IMG_4383

En bonne taitai intellectuelle-enfin-ca-depend-des-jours, j'ai rejoint avec grand plaisir le club de lecture, gere par Mme Sympassionante, qui permet de discuter en petit comite autour des livres du moment ou non, et de s'echanger des bouquins francais, denree precieuse sous notre tropique. Chacune amene quelques livres, les presente et les laisse a celles qui sont interessees. Cette activite etait egalement proposee a Pekin, par des personnes remarquables, mais le groupe etait tres important, ce qui limitait l'echange et l'accueil des nouvelles arrivees.
"Ma fille, pas la peine d'amener ta collec d'Accros du Shopping, People or not People et autres bouquins roses a 12 de QI que je m'etais dit, pour quoi tu vas passer ?" C'est donc avec "Fleur de Neige", "Mal de Pierres", "Je l'Aimais" et "Millenium" dans mon cabas VB que je suis allee faire ma rentree. Trop sympa comme rentree : des  camarades fort gentilles, un tas de bouquins sympas, et meme du gateau au chocolat trop bon !
Mais que vois-je au milieu de la table en arrivant, qui me fait des clins d'oeils gros comme des appels de phares ? "L'Accro du Shopping attend un Bebe" ; celui la meme que j'ai royalement snobe cet ete : "ca va encore te donner des envies de troisieme, t'as deja lu toute la collec, t'as vraiment que ca a faire ? Et puis d'abord t'as qu'a attendre que ca sorte en poche, et garder tes 20 euros pour autre chose, par exemple une creme amincissante vu ce que tu bouffes". Direct dessus je me suis jetee, avec un sourire de reconnaissance jusqu'aux oreilles ! " On peut amener ce type de livres ? J'en ai plein si vous voulez !"...
"La Consolante", sur lequel je louchais depuis des mois, mais qui etait vraiment lourd pour ma petite valise pleine de pompes au retour de France, a tenu ses promesses et porte remarquablement bien son titre. Les consolantes meme on aurait pu dire, car elles sont deux heroines a se partager le bouquin. Et contrairement a ce que j'en avais entendu j'ai trouve la premiere partie aussi interessante que la deuxieme. Anna Gavalda en fait quand meme un peu trop a mon gout parfois, et devrait perdre cette habitude d' interpeller le lecteur, histoire de rappeler que "cocotte c'est moi qui ecrit le bouquin donc je sais la suite j'te frais remarquer ".
Cedric Musso a plutot bien joue cette fois, avec un peu moins de lieux communs que d'habitude, et un super denouement. Toujours facile a lire et difficile a lacher avant de l'avoir fini, c'est le bouquin ideal pour une soiree/un week-end en solo ou des vacances legeres, legeres, legeres...
Enfin j'ai decouvert "Les Petites Soeurs", de Valerie Saubade, sur le conseil de mes nouvelles copines : un roman tres drole a l'humour au vitriol, ou comment regler post-mortem ses comptes avec sa famille et son horrible pere. Ben par exemple en lui envoyant une cassette de ses ebats in the bed pour la projection video familiale de Noel.
Allez, il y a club lecture number two cet aprem, j'vous dirai quoi !