Guangzhou_TV

Trois fois qu'on me pose la question par mail en deux semaines, ça vaut bien un billet.
Hé bien oui, je me plais à Canton. Attention ça a pris du temps, et Saint-Jack mis à part je me serais bien vue reprendre mes deux mouflets et ma valise sous le bras un mois après notre arrivée en septembre 2006 pour retourner vendre mes yaourts à Levallois-Perret. Sauf que carrière de Saint-Jack et perspectives de développement il y avait, alors cocotte tu vas faire un effort et arrêter de geindre. D'ailleurs RoseetViolette et Pavel sont à Hong Kong en ce moment et proposent que tu les rejoignes, alors steuplait v'là les horaires de train et du balai, surtout prends ton temps. Une virée à Pedder Street, la découverte des supermarchés avec rayon fromage à la coupe et un afternoon tea plus tard ça allait déjà mieux. A suivi l'abonnement à Elle, introuvable ici, et ça allait presque bien ; la rencontre de plein de copains et le développement de la ville a fait le reste.

Ce que j'aime à Canton :
- le climat. Après quatre hivers pékinois, c'est un bonheur d'avoir chaud (presque) toute l'année et de pouvoir nager en extérieur six mois sur douze (douze sur douze pour Trocool ). J'adore descendre de l'avion fin août et retrouver la moiteur ambiante, genre 35 degrés et 95% d'humidité, ça fait vacances qui continuent. Et puis ça me rappelle mon enter de vie de jeune fille au hammam de la grande mosquée de Paris, c'est gai. Faut juste faire attention à la moisissure éventuelle du sac à main, mais tu te fais avoir une fois, pas deux.
- l'esprit "famille" de la communauté française. Bien plus petite qu'à Pékin (moins de 2000 immatriculés au consulat pour la Chine du sud contre un peu moins de 5000 à Pékin et plus de 8000 à Shanghai, chiffres exacts ici), avec une petite école française (une soixantaine élèves) qui nous change du méga lycée français de Pékin, mais la présence d'une vraie solidarité et un esprit d'accueil important. On se "serre les coudes", prête et échange tout ce dont on peut avoir besoin, et c'est vraiment appréciable. Mon copain Coqueluche avait coutume de comparer le fonctionnement de la communauté française de Pékin à celui d'une petite ville de province, hé bien Canton c'est le village, mais ça a du bon (même si ma robe avant-gardiste "Tour Eiffel" d'hier a autant fait fureur ici qu'elle ne l'aurait fait chez 'Man...)
- le développement. La tour télé est terminée, la ligne 5 du métro inaugurée, on a vue depuis le salon sur un tout nouveau quartier en construction avec nouveaux musée et opéra (sans le bruit, on ne s'est pas fait avoir cette fois), et le Ritz, le Sofitel et le ShangriLa et leurs bons restaus ont ouvert l'an dernier. Ca fait un peu péteux de dire qu'on va dîner au Ritz mais en Chine les bons restaus sont souvent dans les hôtels, et le buffet de la semaine te revient au même prix qu'une pizza sur les Champs le samedi soir. Vivre au coeur d'un tel développement ça stimule, pas de risque de s'endormir sur nos lauriers.
- la proximité de Hong Kong (2 heures de train donc) et des régions dans lesquelles nous aimons voyager : Yunnan, Guangxi et Guizhou en Chine, et puis Hanoi en 1h15, Bangkok en 3h, Kuala Lumpur en 4, Sydney en 9, tout ça en vol direct, avec un décalage horaire minime.

Le principal souci reste la pollution, mais c'est le cas dans toutes les grandes villes chinoises, et il y a une vraie volonté des autorités de faire évoluer la situation. A part ça les amis, n'hésitez pas à venir vous installer si besoin, on y vit très bien ! Et j' vous ferai de la tarte Leffe-Cassonade pour votre arrivée si vous voulez.

D'ici là, qui vient en visite ?

Photos prises depuis "la terrasse" de Minikate, et dédiées à Andrea, qui vient nous voir bientôt et veut assortir la couleur de son sac à main à celle de la tour télé :)