IMG_6662
Le samedi aprèm, avec Man c'était souvent shopping. Toute une expédition, puisqu'il fallait aller à la ville (bien 30 mn de voiture avec Patriiiiick en fond sonore), et partir dès le dessert avalé pour ne pas rentrer trop tard (c'est qu'il y avait les gauffres à faire pour le soir) tout en ayant eu le temps d'arpenter complètement la rue St Jean ou la rue de Dunkerque, mais aussi et de s'arrêter prendre un café aussi longtemps qu'on en avait envie. Bref, que des bons souvenirs, comme mon premier pull Comptoir, pleins de chaussures, ou mes premiers tailleurs (j'ai oublié depuis ce que ce mot veut dire).
Alors avec Minikate, je perpétue la tradition ! A cinq ans et demi elle se révèle une partenaire shopping fort enjouée, au goût affuté à défaut d'être toujours sûr, marqué par les préférences locales. Le tee-shirt doit forcément être rose, si possible avec des petits dessins, et un noeud-noeud ou des froufrous.
En bonne partenaire, elle est au moins aussi intéressée par mes acquisitions que par les siennes, mais je n'ai droit qu'à des robes, si possibles elles aussi roses à frous-frous. Et quand j'entends : "Maman je t'assure cette robe elle est trop trop belle, maman je prie Dieu pour qu'elle t'aille bien", si c'est à la taille je prends. Le prix est forcément raisonnable, puisque dans les boutiques locales (Minikate n'a pas encore droit au shopping à HK), alors si ça lui fait plaisir et me donne une excuse pour continuer à porter des minirobes, j'hésite rarement. Par contre pour les talons de 12 cm qui brillent, seules chaussures qui retiennent son attention avec les ballerines pailletées en taille 28, je ne lâche pas.
Et vous, le shopping mère-fille, qu'est ce que ça vous évoque ?