IMG_6606
ou encore "Merci Chanel", ou bien "Comment se prendre la honte au Friendship Store".
Tout a commencé avec l'acquisition du dernier rouge Allure en mars dernier, le rouge rouge de la pub, au duty free de Roissy juste après avoir avalé d'affilé mes trois petits pots de crème dessert Nestlé chocolat pour ne pas les laisser dans la poubelle du douanier (ça c'est le clin d'oeil pour Man qui ne s'est toujours pas remise de la scène). Parce que depuis la sortie des rouge Allure il y a quelques années je suis fidèle, avec le 01-Delicate pour avant 20h, et le 08-Brilliant pour après 20h. Simple, basique. Parce qu'ils sont trop beaux, tiennent bien, et que j'adore leur côté bijou. Pour les novices, tu appuies sur la base dorée et ça fait sortir le rouge du tube noir ; tu dévisses et tu appliques. Or, voilà que lors du dernier voyage Paris-Canton, le tube est resté bloqué à l'intérieur ; plus moyen de le "décliper". Il n'avait pas envie de rentrer à Canton lui non plus ? Ou effet de la pression dans la soute ? Va savoir ; en tous cas moi je n'avais plus mon rouge d'après 20 heures, et ça me perturbait beaucoup, voire ça m'handicapait et y'a ma p'tite robe noire qui pleurait.
Une bonne occase de tester le service consommateur Chanel, et là chapeau bas : réponse en moins d'une semaine, réclamation transférée à Chanel China, qui m'appelle et me propose dans un anglais absolument parfait de venir échanger mon rouge au comptoir Chanel cantonais. Whaow ; ça c'est du service.
Echange prévu vendredi dernier donc, après un déj avec la Casta qui travaille à côté du dit Friendship Store, et à qui je sors ma pièce à conviction, mon rouge bloqué. Qu'elle débloque en une seconde et demi. Evidemment, à peine arrivée au comptoir Chanel, la vendeuse l'ouvre aussi en une seconde. Pas juste, je vous assure que chez moi ça ne marchait pas. Et ça m'arrive tout le temps des trucs comme ça, l'histoire la plus marquante restant la naissance de Mini Jack : chez moi j'accouchais, mais arrivée à la maternité je n'accouchais plus, calme plat. Mais je vous assure monsieur que chez moi ça marchait (ma sage-femme était un sage-homme, mais j'étais plus à ça près). Résultat je suis rentrée accoucher encore un peu à la maison, et revenue à H-2, histoire qu'il soit trop tard pour la péridurale. Expérience que je vous conseille peu, mais c'est une autre histoire.
Bref, et c'est là que Chanel a été méga pro, ils m'ont quand même échangé mon rouge à lèvres contre un tout neuf, sans même sourciller ; "Mme Unefilleenchine, nous vous atendions, prenez donc ce nouveau tube (bien 30% plus cher qu'à Paris quand même).
Alors merci Chanel ; et la prochaine fois j'achète le mascara qui va avec.

Vous en avez aussi des histoires de trucs qui ne marchaient plus chez vous mais super bien quand vous les avez ramené pour échange ?